Les Haïtiens ferment la frontière avec Dajabón et refusent le rapatriement

#image_title #separator_sa #site_title

Les Haïtiens refusent de retourner à Dajabón via la frontière.

Les activités commerciales du marché binational en sont affectées.

Lundi, la porte de la frontière haïtienne est restée fermée au mépris des récents rapatriements du gouvernement dominicain.

La Direction générale de la DGM qualifie les étrangers d’inhumains » pour la mise en œuvre de ces mesures.

Parmi les paramètres des opérations sont précisés ainsi que les enfants, les immigrés haïtiens résidant légalement dans le pays et les femmes enceintes.

Les autorités détiennent régulièrement des Dominicains à la peau plus foncée en détention.

Un avertissement des manifestants d’un pays voisin a conduit à des prédictions selon lesquelles le pont traversant la rivière Massacre restera fermé indéfiniment.

La fermeture du portail commercial près du marché binational de Dajabon impacte ses activités.

L’Armée de la République dominicaine, ou ERD, et les transfuges du Cesfront apparaissent de leur côté de la frontière terrestre.

Il y a moins de deux mois, les Haïtiens ont fermé le côté national de la frontière avec Dajabon pour la deuxième fois en un mois.

Sans surveillance dominicaine, une foule a bloqué la route vers Dajabon pour Juana Mendez, exigeant du carburant sans aucune restriction.

Share via

Report

What do you think?

11 Points
Upvote Downvote

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire