Haiti,Pasteur Gérard Forges qualifie le mandat d’amener émis contre lui de tentative d’intimidation et de diversion

Port-au-Prince, mardi 3 août 2021- Pasteur Gérard Forges dénonce la légèreté avec laquelle l’enquête sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse est conduite par les autorités en place.

‘’C’est dans les radios et sur les réseaux sociaux que j’ai appris qu’un mandat d’amener a été décerné contre moi. Je n’ai jamais reçu le mandat en question qui concerne un certain Gérard Forges Janvier, alors moi, je m’appelle Gérard Forges,’’ précise-t-il.

Selon M. Forges qui affirme n’avoir rien avoir avec l’assassinat de Jovenel Moïse, la démarche du parquet participe d’une machination politique visant à brouiller les pistes afin d’empêcher l’aboutissement de l’enquête à l’identification et à l’arrestation des vrais assassins de Jovenel Moïse.

‘’Si l’enquête est sérieuse, pourquoi ne s’intéresse-t-elle pas a entendre Martine Moïse, Léon Charles, chef intérimaire de la police nationale et l’ancien premier ministre intérimaire de facto, Claude Joseph, s’interroge-t-il.

Interviewé mardi par RHINEWS, pasteur Forges affirme que l’enquête est mal partie puisqu’elle est dirigée par des mains politiques qui font de l’amalgame en tentant de décrédibiliser et de faire passer d’honnêtes et paisibles citoyens pour des criminels.

‘’C’est une démarche diabolique qui consiste à persécuter tous ceux qui avaient pris position contre la dictature de Jovenel Moïse. L’idée, c’est de les intimider, les humilier et les réduire tous au silence pour, souligne-t-il, même en absence de Jovenel Moïse, ses œuvres dictatoriales se perpétuent.’’

Pasteur Gérard Forges appelle à l’unité et à la solidarité du secteur protestant en se mobilisant pour mettre fin aux persécutions politiques déclenchés par le pouvoir en place qui instrumentalise la justice et la police pour continuer à violer les droits humains.

Le commissaire intérimaire de Port-au-Prince, Me Claude Bedford a émis hier cinq nouveaux mandats d’amener dans le cadre de l’enquête en cours sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse. Ces mandats visent les pasteurs Gérald Bataille et Gérard Forges, l’ancien ministre et dirigeant politique, Paul Denis, le président du pari au pouvoir, PHTK, Liné Balthazar et l’homme d’affaires, Samir Handall.

Ils sont accusés d’assassinat, de tentative d’assassinat et de vol a main armée par le parquet qui demande à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) de les rechercher et de les amener pour répondre des faits qui leur sont reprochés.

Gérald Bataille et Gérard Forges font partie de la commission protestante contre la dictature en Haïti (CPCDH qui avait organisé, avec le soutien d’autres organisations de la société civiles plusieurs manifestations gigantesques en février et en mars pour exiger le respect de l’article 134-2, dénoncer le kidnapping d’Etat, l’insécurité et les violations des droits humains.

Francklyn B GEFFRARD

Report

What do you think?

836 Points

Laisser un commentaire

385 Comments

Load more comments

Haïti : Le PM Claude Joseph parmi les suspects dans l'assassinat du président Jovenel Moïse », selon un média colombien

Haiti, Note de Presse COPAH