Assurances: c’est quoi et comment ça marche l’assurance?

Assurances: c’est quoi et comment ça marche?

Les assurances offrent une protection contre la perte financière en conséquence d’un risque ou un dommage qui peut survenir dans notre vie quotidienne. Sur la base de confiance mutuelle, l’assurance apporte donc une sécurité financière en prenant à sa charge un risque qu’un assuré lui transfère au moyen d’un contrat d’assurance. En contrepartie l’assuré verse à l’assurance un montant fixe appelé prime d’assurance. Les contours de ces prestations sont définies dans le contrat d’assurance et les relatives conditions générales d’assurance (CGA).

Comprendre le système des « assurances»

Que ce soit lors de l’achat d’un nouveau téléphone, lorsque tu pars en vacances, à l’acquisition de ta première voiture, lors de la signature de ton contrat de bail ou encore si tu te blesses… un jour ou l’autre tu seras certainement confronté au système des assurances.

Mais au fond, qu’est-ce qu’une assurance? Comment ce système fonctionne? Quel est l’intérêt d’en prendre une? Ou, au contraire, quand se méfier d’un contrat d’assurance qui nous est proposé? À quoi faire attention? Et quand suis-je obligé de souscrire à une assurance?

Quel est le principe de base de l’assurance ?

L’assurance est l’opération par laquelle une personne se fait promettre, moyennant le paiement préalable d’une cotisation, une prestation, pour elle ou un tiers en cas de réalisation d’un risque. L’assurance qui prend en charge les risques, les compense par le principe de mutualisation.

Qu’est-ce que la mutualisation en assurance ?

L’assurance est un mécanisme de partage des risques, de sorte qu‘ils se compensent entre eux. C’est ce que l’on appelle le principe de la mutualisation des risques.

Les assurances: un système de « mutualisation des risques »

Ce système est possible car il est fondé sur ce qu’on appelle la « mutualisation des risques ».

Comment fonctionne la mutualisation des risques?

L’assureur signe un grand nombre de contrats d’assurance avec un grand nombre de personnes. Pour tous les contrats, l’assureur perçoit alors les cotisations de ses assurés. Donc, chaque mois, l’assureur reçoit des sommes d’argent qui forment en quelque sorte un « pot commun ».

Lorsqu’un des assurés fait face à un dégât imprévu, l’assureur va alors piocher dans le pot commun afin de couvrir les frais causés par ce dégât. Donc tous les assurés sont en quelques sorte liés entre eux par un système de solidarité et de partage des risques.

Ainsi, en souscrivant à un contrat d’assurance, une personne s’engage à verser chaque mois une somme d’argent. Par contre, il est possible que l’assurance ne doive jamais intervenir pour elle car aucun dégât couvert ne surviendra. Cependant ses propres cotisations aideront certainement d’autres assurés qui eux feront face à un imprévu.

Par exemple, si tu as signé une assurance pour ton téléphone et que tu ne te le fais jamais volé… tu auras payé pour rien, si ce n’est ta tranquillité d’esprit. Par contre, tes cotisations permettront à l’assurance de couvrir les dégâts d’autres assurés.

Comment fonctionne le principe de la mutualisation en assurance ?

En tant qu’assuré, vous réglez une cotisation ou prime d’assurance pour pouvoir vous protéger financièrement contre les risques, évènements, dommages qui peuvent toucher votre maison, votre véhicule ou les responsabilités qui peuvent affecter votre vie quotidienne.

Les primes que vous versez, ajoutées à celles des autres assurés, servent ainsi à régler les sinistres qui surviennent à quelques-uns seulement : c’est le principe de la mutualisation des risques. Cette notion est très forte dans l’assurance car s’assurer, c’est accepter le principe de payer pour les autres sachant que peut-être un jour, ce sera pour soi-même. Par exemple, sur cinq véhicules, un seul en moyenne est confronté à un sinistre. Les cinq cotisations versées permettent alors de payer les dommages de ce dernier.

Sans assurance, les personnes responsables d’un accident de la route, ayant subi un incendie ou encore souffrant d’une maladie chronique, ne pourraient pas régler leurs factures toutes seules. Ces factures peuvent parfois atteindre des centaines voire des milliers d’euros et peuvent même dépasser les millions d’euros pour des accidents corporels graves.

Les cotisations

Dans une mécanique de mutualisation, les cotisations sont amenées à augmenter lorsque les risques s’aggravent : c’est-à-dire que les actions individuelles de chaque membre ont une répercussion sur l’ensemble des assurés. La régularité ou non des déclarations de sinistre va définir la notion de fréquence. Par exemple, si la fréquence est plus importante et le nombre d’accidents de la route augmente, l’ensemble des assurés devra faire face à une cotisation plus élevée. De même, la multiplication d’évènements climatiques graves comme des tempêtes ou des inondations, peut aussi faire augmenter le tarif de l’assurance habitation pour l’ensemble des assurés.

En conclusion, la mutualisation des cotisations permet d’obtenir une meilleure indemnisation en cas de sinistre.

Quels sont les différents types d’assurance ?

On distingue 4 grands groupes d’assurance auquel on peut souscrire. L’assurance individuelle, assurance collective, assurance des biens et l’assurance d’activité. Chaque groupe d’assurances dispose de plusieurs types d’assurance.

  • Les assurances individuelles : elles concernent les assurances retraite, assurance décès invalidité, assurance complémentaire santé, assurance home clé, assurance vie. Ces assurances couvrent les risques causés par des personnes physiques. On peut donner comme exemple la réputée assurance vie MAAF
  • Les assurances collectives : celles-ci s’appliquent aux associations. Ainsi, on distingue l’assurance prévoyance collective, assurance retraite collective, l’épargne salariale, l’assurance collective pour l’indemnité de licenciement.
  • Les assurances des biens : elles s’occupent de la protection des biens immobiliers, automobiles, meubles etc. contre un dommage qui survient involontairement. Ceci étant, on distingue l’assurance automobile, assurance multirisques, assurance motocycle, assurance flotte automobile, assurance locaux, assurance marchandises etc.
  • Les assurances d’activité : elles prennent en charge les dommages causés par une activité de l’entreprise. Ainsi, nous pouvons citer la garantie décennale, l’assurance responsabilité civile, assurance protection juridique, assurance d’activité professionnelle etc.

Chaque type d’assurance présente un éventail de garanties et c’est d’ailleurs ce qui motive les assurées. Les accidents, les maladies, la retraite, la possession d’un bien sont autant de choses dont tout le monde peut être sujet à tout moment. Les assurances quelles que soient leurs types, assistent les individus en cas de difficulté ou d’incapacité.

Les avantages de souscrire à une assurance

L’assurance est un élément indispensable lorsqu’on vit en société. L’être humain fait face à plusieurs situations qui peuvent arriver de manière aléatoire or les assurances sont une meilleure alternative pour gérer des imprévus. Ceci étant, lorsqu’on est assuré, on peut être acquitté des frais de santé, devenir propriétaire d’un bien, conduire son véhicule en toute quiétude, maintenir un niveau de vie acceptable en cas d’invalidité, gérer une entreprise, bénéficier des vacances sans se soucier de l’annulation d’un vol, prendre en charge les besoins de sa famille en cas de décès etc.

Written by Sabinan-Mondestin

La vie est un flambeau toujours prêt à s'éteindre. Une vie trop tranquille est une mer morte. Chaque jour de ta vie est un feuillet de ton histoire que tu écris. La vie est un art.

100 défis en une Journée Challenge (Ft. Michou, Amine, Billy)

Le chef du groupe Etat islamique tué dans une frappe de drone américaine